Rechercher dans le blog

mercredi 16 septembre 2015

Gluten free ! (petit traité de proutologie)



Yeah, je cumule : Végétarienne et "sans" gluten !

Je vous explique. Végétarienne, ce n'est un secret pour personne (ou presque) depuis maintenant quelques mois. J'avais écrit, l'an passé, cet article disant que j'étais flexitarienne. Les semaines passant, j'ai glissé petit à petit du côté des "sans chair animale".

Mais voilà une nouvelle donnée est entrée en jeu. J'ai aussi fortement diminué le gluten.

Depuis que j'ai été opérée (ouais, on m'a ôté la vésicule biliaire il y a maintenant 5 ans), j'avais des ballonnements, des flatulences et des maux de ventre quasiment tous les jours. Pour être claire : j'étais une usine à prouts. Glamour bonjour. Toujours à me tortiller après les repas. Parfois allant même jusqu'à devoir courir aux toilettes.

Bref, j'ai quand même mis 5 longues années avant de penser au gluten. Jusqu'alors je n'étais pas gênée plus que ça. Avant d'être opérée, comme tout le monde, je lâchais quelques petits pets dans ma journée mais pas de quoi faire fuir qui que ce soit !

Mais ces dernières années et ces derniers temps, j'avais l'impression que ça empirait. Que les crampes au ventre étaient systématiques et que bon ben voilà, je ne pouvais pas restée enfermée dans une pièce avec d'autres personnes pendant plus d'une heure sans imaginer quelques désagréments intestinaux. Dès que je mangeais je me sentais mal. Les gargouillis, les prouts coincés et les émergences sonores et olfactives étaient mon lot quotidien. Bien trop fréquent à mon goût.
Parfois même j'avais de méchants mots de tête et je me sentais blurp blurp ...

Et j'étais tout le temps fatiguée. Epuisée, vidée, éreintée...

Alors j'ai décidé de dire au revoir aux pâtes, à la pizza, aux gâteaux, aux bagels, aux sandwichs, aux croque monsieur, aux viennoiseries, aux donuts, aux crêpes (un comble pour une bretonne), à la semoule, aux flocons d'avoine ... (Comment ça mon alimentation n'est pas clean ??? )

Je n'ai conservé que mon morceau de baguette du petit déjeuner. Mais je sens bien qu'un jour il faudra bien que je lui dise adieu aussi.

J'ai réintégré les pommes de terre, la semoule de maïs, les gâteaux à base de farine de riz, de châtaigne ou de souchet, les pâtes de sarrasin... mais ce n'est pas pareil. J'adore le gout du blé. Mais je sais que je vais m'habituer !

Les bénéfices depuis 1 mois :

Mamamia, je ne pète plus
Enfin, normalement quoi !
Je n'ai plus ces affreux maux de ventre, ces crampes abdominales juste après le repas. Je n'ai plus ce fatal coup de pompe en début d'après midi.
Je ne me sens pas encore totalement en forme. Je suis toujours fatiguée mais j'ai l'impression que je dors mieux et que je récupère mieux. Toute mon énergie n'est plus concentrée dans mes intestins et je sens que je suis plus légère. 
Mon ventre est moins gonflé (normal je ne stocke plus tous ces gaz), je n'ai plus peur en public (genre dans une salle de spectacle ou en réunion), je ne pars plus en courant aux toilettes...


Ma conclusion :

Je pense sincèrement que je suis sensible au gluten. La preuve en est tous ces symptômes désagréables qui ont disparus rapidement une fois que j'ai fortement diminué ma consommation de gluten. 
D'ailleurs, la semaine passée, j'étais invitée à un raout avec de gens que je connaissais peu et je n'ai pas voulue paraître impolie ou chiante alors j'ai mangé un ou deux petits fours feuilleté, un peu de taboulé et une part de gâteau aux pommes (qui était absolument fabuleux) et .... j'ai été malade. Le lendemain j'ai traîné un méchant mal de crâne et une fatigue aussi soudaine que surprenante (et des gros prouts aussi)

Je vais donc continuer mon expérience presque sans gluten pour confirmer ces premières conclusions.

Prochaine étape : le lactose (pour voir ce qu'il se passe.)



4 commentaires:

  1. Il m'arrive souvent d'être dérangée du côté du ventre et après avoir déjà arrêté le lait de vache, ce qui m'a bien diminué les maux de ventre, je me demande parfois si je ne devrais pas tester l'arrêt du gluten. Le gros hic ? 85% de mon alimentation est composé de gluten et je ne sais pas comment faire pour arrêter, surtout que mon amoureux avec qui je vis ne compte pas changer de régime alimentaire... Pas facile mais je crois que je vais quand même tenter l'expérience à un moment. En tout cas je vais suivre ton évolution du coup :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui comme toi, je me suis rapidement rendu compte qu'il y avait beaucoup de gluten dans mon alimentation. surtout du côté de la comfort food ... Ce n'est pas facile mais le bénéfice est là, du coup ça motive à continuer !

      Supprimer
  2. Je me reconnais dans tes désagréments ! J'ai vécu la même chose et je me suis rendu compte que c'était le lait !

    RépondreSupprimer
  3. Ah, je n'ai pas de symptômes aussi forts mais depuis quelques temps, j'ai des crampes d'estomac et le ventre assez gonflé. Je n'ai pensé ni au lait, ni au gluten. Je vais essayer de diminuer les 2 pour voir. Mais arrêter pour vraiment expérimenter, je ne me sens pas prête (comment vivre sans yaourts, sans fromage et sans pain ?)(surtout sans yaourts)(surtout sans pain)

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire !
Merci de votre passage sur le blog
A très bientôt j'espère ;)