Rechercher dans le blog

lundi 23 février 2015

La beauté est une attitude.

écrit par le lundi, février 23, 2015

La semaine dernière sur twitter, on a vu beaucoup de discussions autour de la beauté naturelle. Ou pour être tout à fait exacte : la beauté sans photoshop.

Cela a débuté par la photo de l'icone des podiums des années 90 : Cindy Crawford
Les professionnels de la mode ont débattu sur la publication volontaire ou non de cette photo. Certains disant que c'était une image que la belle Cindy ne voulait pas voir paraître telle quelle. Tandis que d'autre au contraire abondaient dans le sens des anti photoshop en prétendant que la star avait volontairement laissé publier la photo.


Et puis, peu de temps après, ça a été le tour de Beyoncé. Non Queen B n'est pas naturellement "parfaite". Non elle n'a pas une peau nickel et le cuissot ferme. Et j'ai envie de dire OUF. Elle n'est pas cette femme bionique qu'on nous fait croire. Oui, comme nous elle a des boutons le lendemain matin après une soirée pinard, saucisson, chocolat. Oui, elle est comme nous avec ses petites imperfections qui la rende humaine, abordable et j'ai même envie de dire "normale". Là encore, chacun y est allé de son petit commentaire, de son insurrection...



Quoiqu'il en soit l'encre virutelle a beaucoup coulé sur les claviers.

Ces photos non retouchées, les rendent elles moins belles ? Je n'en suis pas sûre. Au contraire.

Très franchement, ces photos me choquent. Non pas par leur contenu, je me doute bien qu'une femme comme Cindy Crawford, de plus de 45 ans qui a eu des enfants ne peut pas avoir un corps de jeunette de 20 ans. Non elle me choque parce que la dernière fois que j'ai vu Cindy (la semaine passée à peu près), elle était loin d'avoir ce ventre. Elle était loin mais alors très loin de cette (fausse) réalité. De même pour Beyoncé et sa peau parfaite. Je ne suis pas naïve, je sais bien que toutes les photos des magazines, des blogs et de toutes les publications sont embellies, modifiées, contrastées... Mais je ne pensais pas que cela était à ce point.

On nous dit qu'on doit aimer notre image, notre corps, notre réalité telle que nous sommes. On nous dit que les bourrelets, les seins un peu tombants, les petites vergétures ou encore les silhouettes non parfaites ne doivent pas nous empêcher de nous apprécier. On nous dit que nous sommes belles comme nous sommes MAIS on nous renvoie une image erronée de la vérité. On nous montre des corps parfaits peu importe l'âge de la personnalité photographiée. On nous montre des femmes au teint parfait, des femmes à la peau lisse et ferme, des femmes aux formes harmonieuses. Des femmes à la beauté fantasmée.

Alors quand on nous dit de ne pas nous comparer aux femmes des magazines, je me demande si cela est possible. Comment ne pas regarder ces corps imaginaires que l'on nous vend comme étant les standards de la beauté ? Comment ne pas se regarder dans un miroir et focaliser, voire se découvrir de nouveaux défauts/complexes parce qu'on ne colle pas à ces standards qu'on nous jette à la figure chaque mois, chaque semaine, chaque instant où l'on feuillette un magazine ?

Je ne dis pas qu'on ne doit pas modifier légèrement les photos. Au contraire, on peut lisser un teint ou contraster des couleurs. Mais de là à totalement modifier des morphologies, je ne suis pas d'accord.

Et surtout, je voudrais qu'on arrête de nous mentir. Qu'on arrête de nous faire croire que ces femmes existent et surtout qu'elles correspondent à la beauté actuelle.

Et puis, je suis tombée sur ce site : Herself qui montre les femmes telles qu'elles sont dans la vraie vie. Pas sur les pages glacées des magazines. Non, ce sont des femmes comme vous et moi : des femmes de chair et d'os. Des femmes belles malgré leurs imperfections. Des femmes qui n'ont pas peur de se dénuder pour afficher des corps imparfaits mais parfaitement beaux.






La beauté est une attitude. 

Est ce qu'on verra un jour ces femmes dans les magazines? J'en doute.

Déjà quand une série de photos avec un mannequin plus size est publié, la fille fait rarement plus d'un 44 et elle mesure au moins 1m70. La mode n'a pas la même notion de femme ronde que la rue.

Je regrette qu'on nous assène d'aimer nos corps tels qu'ils sont et qu'en même temps on pointe du doigt nos imperfections et nos complexes.

Je rêve d'un Biba, d'un Cosmo ou d'un Glamour rempli de femmes de la vraie vie. De femmes belles et juste sublimées sous les pinceaux de photoshop.

Reviendra t on à plus de naturel et de vérité ou continuera t on à nous faire croire que la beauté doit être lisse, figée et irréelle ?


mardi 17 février 2015

Makis végétariens sans nori

écrit par le mardi, février 17, 2015
Pourquoi? Parce que je n'aime pas l'algue nori pardi !
Je n'ai jamais aimé. Autant que je me souvienne cela remonte à la fac où une copine était partie 6 mois au Japon pour ses études et m'avait ramené des biscuits au nori. Cela m'a vacciné. J'ai dé-tes-té !
Depuis, je fuis cette algue. 

Vous allez me dire, cela fait un bail maintenant que t'as quitté la fac, tu pourrais bien faire un autre essai peut etre que tu aimerais ! J'ai réessayé, croyez moi, rien à faire je n'aime pas.

Et comme, je ne suis pas à une contradiction près, l'an passé, le jour de mon déménagement (j'avais 3 heures à tuer avant d'aller rejoindre les copines pour fêter mon départ), j'ai assisté à un cours de cuisine sur les makis et les california rolls. Et cela fait un an que je n'en avais pas fait, je n'ai rien oublié ! La technique du roulage de maki est toujours là ! Certes sans plaque de bambou, c'est moins facile et j'avoue que je me suis un peu battue avec mon cellophane mais je suis assez contente du rendu et ils se tiennent plutôt bien pour des makis roulés sans bambou !



Sans plus attendre, je vous propose ma recette de maki végétariens sans nori. OWI !

Les petites courses pour 12 makis.

120 g de riz à sushi cru (ou 400 g cuit)
2 cuillères à soupe de vinaigre de framboises
1 cuillère à café de sucre en poudre
1 pincée de sel
6 cuillères à soupe de gomasio (ou de graines de sésame)
1 botte de radis
1 pamplemousse
feuilles de menthe
quelques feuilles de salade


La recette

Porter un grand volume d'eau salée à ébullition.
Ajouter le riz et laisser cuire le temps indiqué sur le paquet.
Égoutter et mélanger avec le vinaigre et le sucre.
Laisser refroidir.
Peler le pamplemousse et dégager les supremes.
Couper les radis en 4 dans le sens de la longueur
Hacher grossièrement les feuilles de menthe
Couper la salade en lanières.
Sur un carré de cellophane, saupoudrer de sésame sur environ 10 cm de large.
Ajouter une couche de riz d'un peu moins d'un cm d'épaisseur sur le sésame.
Au centre, déposer les radis, pamplemousse, salade et menthe sur toute la longueur, de façon régulière.
Rouler le maki à l'aide du cellophane.
Bien serrer le cellophane et laisser reposer 1 heure au frais.
Couper les makis.
Servir avec une sauce à maki ou une creme aux herbes.



mardi 10 février 2015

DY Bougies bicolores

écrit par le mardi, février 10, 2015

On n'a jamais trop de bougies. Après les bougies en photophore, j'ai eu envie de bougies longues bicolores. A la base j'étais partie sur une teinte corail. Mais comme le dosage est une chose subtile, j'ai loupé mon corail pour un rouge légèrement orangé. C'est alors que j'ai eu l'idée de vous proposer cette technique rapide et simple pour le DIY de Saint Valentin ! La teinte est parfaite pour un repas romantique  aux chandelles. 

jeudi 5 février 2015

Masque hydratant : Avène vs Nuxe

écrit par le jeudi, février 05, 2015
ça fait un petit moment que je me dis qu'il faut que je vous en parle ici. Et puis le temps passe, l'hiver s'installe, la flemme, tout ça... blablabla...

Enfin bref, nous y voilà : Match de masques hydratants .

2 challengers : 


Point fort d'Avène : je suis déjà méga bonne cliente et ultra satisfaite des produits que j'utilise (crème de jour, eau micellaire, eau thermale, baume à lèvres - dont je reparlerais surement dans un autre match). Le masque est adapté aux peaux sensibles, il ne contient pas de parabènes. Il est également hypoallergénique et non comédogène.

Point fort de Nuxe : une huile prodigieuse ... prodigieuse, un lait pour le corps juste parfait. Ce masque est destiné à tous types de peaux. Sans parabène et non comédogène.

Point faible des 2 marques : une compos pas clean clean mais très bien tolérée par ma peau sensible (et malheureusement je réagis très souvent aux produits aux compos à peu près "propre")



1er round : le packaging

2 tubes à peu près identiques : un bleu/vert (Nuxe) et un orange (Avène). Bouchon à vis. Prise en main identique. Touché soyeux pour avène, tube pratique pour les 2.
Ex aequo



2eme round : l'odeur

Autant j'adore l'odeur des produits Avène. Une odeur légère et fraiche d'eau thermale. Des produits qui sentent le propre. Autant, ce masque ne sent vraiment pas bon. Je ne sais pas à quel composant cela est du mais grosse, grosse déception.
Le masque Nuxe sent bon mais assez fort.
Vainqueur par abandon : Nuxe




3eme round : la texture

Les deux masques sont faciles à appliquer. Le masque Nuxe est cependant plus épais, plus couvrant et  laisse une sensation plus agréable sur le peau lors de la pose. Je pense que le fait qu'il soit bien plus confortable et du à sa texture.
Le masque Avène ressemble plus à une texture de crème hydratant classique.
Vainqueur par KO : Nuxe



4eme round : l'utilisation

On applique le masque en couche épaisse sur le visage. On laisse agir pendant 10 minutes puis il suffit d'enlever l’excédent avec un coton démaquillant. Pour ma part, j'utilise un coton avec un peu d'eau thermale dessus car cela agresse moins la peau.
Le peau est douce et souple. Elle est fraîche et reposée.
Ex aequo



5eme round : l'efficacité

La promesse d'Avène : "Véritable bain d’hydratation, il laisse la peau éclatante de beauté".
La promesse de Nuxe : "Masque frais réhydratant et apaisant 24h - désaltère, détend".
Sur ma peau : Après plusieurs applications, je dois avouer que ma peau est beaucoup plus souple et hydratée avec le masque Nuxe. Elle ne présente plus que quelques plaques de déshydratation et j'ai l'impression que ma peau est repulpé et mon teint plus frais et lissé.
Le Masque Avene hydrate sur l'instant et pas suffisamment dans la durée à mon goût. Les tiraillements et signes de déshydratation réaparaîssent rapidement (dès le lendemain).
Vainqueur par KO : Nuxe



6eme round : le prix

Masque creme fraiche Nuxe : 19,50 € le tube de 50 ml
Masque apaisant hydratant Avène : 14,50 € le tube de 50 ml
Vainqueur par KO : Avène




Winner : par 3 round à 1 : Nuxe ! 




Courrez vous le procurer et dites moi ce que vous en pensez !