Rechercher dans le blog

mardi 5 août 2014

Villa Ocupada - Pick Up Production


Je suis allée au Voyage à Nantes exprès pour voir cette oeuvre. Je voulais absolument visiter cette Villa Ocupada (Néo-muralisme, de l'Amérique latine à l'Europe) avant qu'elle ne soit fermée au public à la fin du mois. Peut être un reste de frustration de ne pas avoir pu aller à la Tour 13 lors de mon passage à Paris? Et pourtant je suis passée à côté pendant plusieurs semaines... bref. 


C'est donc très impatiente que je me suis rendu à la Villa Ocupada. Sur le papier elle avait tout pour me séduire : un réalisation de Pick Up Production (auteur d'Histoire d'un Mur l'an passé), des murs peints, de la créativité.

Derlon


Les artistes de la Villa Ocupada ont complètement investi le lieu et aucun cm² n'est oublié ! Pendant un mois (juin), la vingtaine d'artiste s'est emparée de la Mutualité (qui sera détruit en 2015*) pour la repeindre du sol au plafond. Pour toutes les infos : site de la Villa Occupada.

On traverse les pièces en toute liberté et le temps à l'intérieur de la Villa n'est pas chronométré. On peut aller et venir d'étage en étage (2 + rdc) comme bon nous semble et ça c'est drôlement bien. Pour en revenir à la Tour 13, c'était un parcours fléché où s'arrêter n'était pas envisageable.

J'ai été très impressionnée par le travail et la variété des oeuvres tout au long de ma découverte dans la Villa. : les jeux de couleurs, les atmosphères bien distinctes et les émotions qui s'en dégagent.

Seulement voilà, je dois avouer que je suis moins sensible à la peinture murale (ou muralisme) qu'au graff (même si il y a un peu de bombes quand même !).

Alors là, je vous vois venir, vous allez me dire "mais Gwen, tu chipotes, c'est la même chose !" Et je vous répondrais que non, ce n'est pas la même chose : pas la même technique, pas les mêmes outils, pas le même rendu et pas le même charme qui s'en dégage. 
Peut être parce que manier un pinceau est chose plus aisée pour moi et aussi bien plus accessible que produire quelque chose d'artistique avec une bombe, la peinture murale me parle moins et me semble moins poétique (oui, oui). Je trouve le rendu plus froid et l'histoire racontée m’apparaît moins forte.

Au sortir de la Villa Ocupada, je suis quand même largement convaincue et malgré tout admirative. J'ai adoré et je suis restée un long moment à naviguer entre les peintures et à regarder, scruter les détails, les matières et les couleurs...

Bref, je vous laisse vous faire votre avis avec ces quelques photos parmi lesquelles on retrouve les productions de Derlon, Fusca, Mioshe, Pelucas, jeronimo, Kazy Usclef ou encore Katjastroph (si je me suis trompée dans les attributions dites le moi, j'ai un doute pour 1 ou 2 photos !) :


Katjastroph



Fusca



Ever




 
Mioshe




Pelucas




Kazy Usclef



Jéronimo






* Merci à Henrique de Pick Up Production pour ses précisions : La Mutualité n'a jamais été un squat. (J'aurais du vérifier avant de moi aussi contribuer à propager cette rumeur.) et les oeuvres sont correctement attribuées ^^.

1 commentaire:

  1. Je suis restée moi aussi un bon moment à la Villa Ocupada, j'ai beaucoup aimé l'endroit !
    Armelle

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire !
Merci de votre passage sur le blog
A très bientôt j'espère ;)