Rechercher dans le blog

vendredi 13 septembre 2013

Truc de grand-mère #1 : Parfois je sens la transpiration mais j'ai la solution !

(attention, article hautement glamour)




Parfois, ma vie nantaise sent la transpiration et ça me gène. Je vais pas vous faire le coup de la princesse qui se balade en laissant trainer derrière elle un doux parfum de roses... non, non, non parfois l'effluve dans mon sillon s'apparente plutot à des roses pourries ...

L'autre jour, j'étais à une soirée apéro avec d'autres blogueuses nantaises et j'ai remarqué que je sentais pas bon. Plusieurs fois déjà j'avais fait cet (affreux) constat. Je dégageais une odeur de transpiration bien trop prononcée à mon gout. Alors pour pas trop importuner mon entourage, je n'ai pas eu d'autre choix que d'essayer de garder les bras le long du corps. Sacré challenge quand on doit enlever ses cheveux de ses yeux toutes les 30 secondes (à ce sujet si vous connaissez un super coiffeur à Nantes, je prends l'adresse, merci). 
Bref, j'étais mal à l'aise pour cause d'aisselles qui refoulent et je me suis jurée de trouver  :

1 - LE COUPABLE

2 - LA SOLUTION



1 - LE COUPABLE

Je tiens tout d'abord à préciser que je ne suis pas de nature transpirante et n'allez surtout pas vous imaginer que je ne me lave pas. J'avais d'un geste anti-écolo assumé pris un bain le matin même. Le problème n'était donc pas là. Le coupable, je n'ai pas mis bien longtemps à le trouver, j'avais déjà croisé quelques uns de ses comparses par le passé. Le coupable, je vous le donne dans le mile, c'est le viscose. C'est ce satané chemisier trop de la couleur-tendance-de-l'automne qui est en viscose. Et qui s'en vante sur sa petite étiquette blanche : 100% viscose (manque le sournois : tu vas puer hahahaha). 
Donc oui, le viscose ça pue. 
Ca conserve très bien l'odeur de la méchante bactérie qui squatte le dessous de bras. Et comme je n'ai pas l'intention de me séparer de ce chemiser ni de ses acolytes synthétiques, il a bien fallu que je trouve un remède.



2 - LA SOLUTION

Comme je le disais plus haut, par le passé j'ai déjà rencontré ce souci olfactif ô combien dérangeant. La solution de facilité serait le déo aux sels d'aluminium. Seulement voilà, je suis contre et je n'aime pas la facilité. 
Du coup plusieurs options s'offrent à moi : 
- le déodorant classique (ah bah non, ça marche pas, j'en portais),
- le déodorant Weleda à la sauge (efficace mais le souci c'est que j'ai l'impression de sentir la tisane de mamie Gertrude et ça le fait pas),
- la pierre d'Alun (bof, pas emballée ni convaincue) 
- et enfin LA solution efficace et écolo : le bicarbonate de soude. Rien de plus simple, il suffit de saupoudrer un gant de toilette humide de 2 pincées de cette poudre magique puis de tamponner l'aisselle. Le bicarbonate neutralise les bactéries qui font puer tout en permettant à la transpiration de s'évacuer.
Viscose ou pas, je suis sure de moi en société ! Simple, efficace, écolo, j'aime.

Pour celles qui ont le même problème, sachez que cela se vend en pharmacie ! Allez pas vous coller la version alimentaire sur les aisselles !


La prochaine fois si vous voulez bien je vous parlerais de la solution naturelle contre les pellicules (nan je déconne... quoique...)



2 commentaires:

  1. ah ah ah j'adore!! ça marche aussi pour la version "je pue des pieds", glamour quand tu nous tiens!! un peu de bicarbonate de soude dans la chaussure de chéri ( bin oui pas moi hein!) et hop disparu la vilaine odeur.
    je découvre ton blog à la faveur du concours, je sens que je vais bien m'amuser à te lire

    RépondreSupprimer
  2. pour le coiffeur, essaye Top coiffure à Nantes, personnellement il a compris mes cheveux :)

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire !
Merci de votre passage sur le blog
A très bientôt j'espère ;)