Rechercher dans le blog

dimanche 10 mars 2013

Pôlo + moi = ♥ ou pas ...



Avec Pôlo, on se connait maintenant depuis une dizaine d'années. Entre nous, ça a commencé doucement, on se voyait épisodiquement. Une semaine par ci, un mois par là. Je voyais bien qu'on ne se comprenait pas tout le temps mais fatalement on se retrouvait toujours. A l'époque, il n'avait pas encore changé de nom, mais il était déjà un peu paumé. Moi, je croyais savoir ce que je voulais, du coup, ça ne pouvait pas coller entre nous.  Alors, très vite nos chemins se sont éloignés. Je n'avais plus le temps de penser à lui. Je n'avais plus de temps à moi d'ailleurs. Toujours par monts et par vaux, le temps filait, je me fanais...


Et puis, un jour de printemps 2007, j'ai retrouvé Pôlo. Il n'avait pas changé. Il était le même. Certes, lui aussi avait (un peu) vieilli mais il était toujours aussi dépassé par les évènements. Parfois il me faisait rire tellement j'avais l'impression qu'il vivait dans un autre monde. Il ne comprenait pas pourquoi je voulais trouver un équilibre entre ma vie pro et ma vie perso. Pour lui, seule la vie pro comptait. Pour lui, si on avait la chance de bosser pour une grosse boite, il aurait fallu rester. S'accrocher. Monter. Etre carriériste en somme. Ce que je n'étais et ne suis toujours pas.


A cette période, il m'a collé dans les bras d'un de ces amis. Et je lui en ai voulu. Il me disait que cet ami s'occuperait mieux de moi, qu'il me conviendrait mieux. Il se trompait. Plusieurs fois, avec son ami, on s'est accroché. On n'était pas d'accord sur la manière d'aborder notre relation, sur mon implication et sa façon de faire. Plusieurs fois, il a menacé de me quitter. Je rentrais alors dans le rang et je me laissais convaincre qu'il avait raison. Pôlo m'avait promis que son ami allait me redonner confiance en moi et me permettre de m'épanouir. Il a juste réussi à produire l'effet inverse...  Au bout de quelques mois, j'ai couru vers Pôlo, en pleurant, le suppliant de me reprendre. Il a accepté, il m'a aidé. Oui, il m'a aidé. Il m'a écoutée.  Il m'a permis de reprendre confiance en moi et d'avoir le cran de le quitter à nouveau. De quitter ce confort de liberté qu'il m'offrait.  Je vivais notre relation comme un moment de vie sans contraintes hormis celles d'aller lui rendre visite tous les mois et de lui écrire le dernier jour de chaque mois pour lui dire que je lui resterais fidele encore un peu ... Mais voila, je voyais le temps qui filait et je me disais que c'était le bon moment pour nous séparer.

J'ai donc quitté Pôlo au cours de l'été 2008. Au début, tout était beau. Tout était simple. Mon nouvel ami savait me parler et m'intéresser. Je découvrais de nouvelles choses, je voyageais aussi un peu. J'apprenais de lui. Seulement voilà, l'amour dure 3 ans. Très vite, je me suis sentie  délaissée. Mon ami ne s'occupait plus de moi, il me laissait des jours entiers sans rien faire pour essayer de nous préserver. Après 1 an supplémentaire à essayer de sauver les meubles, on s'est donc quitté voyant que cela ne nous mènerait nulle part. 

Encore une fois, je suis retournée voir mon Pôlo. Il  m'a gentiment reprise, m'a laissé une nouvelle chance. Il m'a avoué que par les temps qui couraient, je n'étais pas la seule à revenir vers lui. Qu'il ne savait pas où donner de la tête. Il avait changé de nom, se voulait différent mais il était pareil. Il me faisait rire et pleurer en même temps tellement il était encore parfois à côté de la réalité. Cette fois, c'est moi qui ai demandé à Pôlo de me présenter un de ces amis. Je l'avais repéré depuis quelques temps et il me plaisait bien. Toutes les semaines, on se voyait. Il me posait beaucoup de questions. J'y répondais. Il se taisait. Je ne comprenais pas ce qu'il attendait de moi, pourquoi toutes ces questions sans analyse, sans dialogue, sans proposition ? Ca a duré 3 mois. Ca n'a pas collé entre nous. Il ne comprenait pas mon envie de changement. Mon envie d'équilibre et de bien être. Avec le recul, je sais aujourd'hui que c'est moi qui ne savait pas (encore) exactement ce que je voulais. Cet ami ne pouvait donc pas m'aider dans ma quête de l'idéal.

Depuis, je vois Pôlo tous les 2 mois. Un petit quart d'heure parce qu'il n'a pas plus de temps à me consacrer. Il est débordé (pour ne pas dire dépassé par son succès). Je lui écris à nouveau tous les derniers jours du mois pour lui dire que je reste encore un peu avec lui. Cette fois, on se comprend plus ou moins. Il me laisse faire à mon rythme. Il sait qu'il n'a pas le choix. Il sait aussi que je lui suis parfois infidèle, que je vais chercher une oreille attentive et des conseils ailleurs. Il l'accepte. Il m'y encourage même. Il sait que c'est pour mon bien. Il sait que je vais dans la bonne direction et que j'ai (enfin) défini ce qui me va.

Pôlo, il sait que bientôt à nouveau je vais le quitter (par choix et par obligation) et il sera heureux pour moi. Il  sera heureux pour nous.


Et vous, vous la vivez comment votre relation avec Pôlo ?


4 commentaires:

  1. Ma relation avec Polo jusqu'à maintenant a toujours été très courte, pas d'implication. En ce moment on se parle en fin de mois pour garder contact, mois mois je vois Polo et mieux je me porte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi, tant qu'il me laisse libre de faire comme je pense etre le mieux pour moi, ca me va !

      Supprimer
  2. AHAHH, très bon ton article. Au début j'ai pas vraiment compris que tu parlais de ça. Je pensais que tu parlais d'un mec. (te moque pas hein !).
    Moi, ma relation avec Pôlo, elle va, elle viens. J'ai eu Pôlo dans ma vie un petit moment, puis il est reparti, il est revenu, il a perdu un bout de mon histoire, on s'est disputé, mais je suis une femme forte alors il est revenu. Avec Pôlo, on fait parfois ménage à trois, avec une dame très gentille, que j'aime beaucoup (et inversement). Et c'est rare ça ! Mais en ce moment Pôlo me sert à rien, il m'aide même pas. Et d'ici quelques jours, j'vais demander le divorce, j'ai trouvé un nouveau compagnon, sûrement pour la vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me moque pas ! Je l'ai écris justement comme une relation humaine !
      Merci du compliment en tout cas.
      Ravie que tu le quittes pour toujours bientot.

      Supprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire !
Merci de votre passage sur le blog
A très bientôt j'espère ;)